spectacles

http://images.collectif-libertalia.be/spectacles/tripalium/tripfiche.jpg

Tripalium


 

Pour la promotion d’une entreprise internationale de produits cosmétiques, Jean-Yves Cuvelier est à la recherche de la personne qui acceptera de rester derrière une vitrine, 40 heures par semaine, toute sa vie, pour offrir aux passants son visage fardé, en permanence. Slogan de la campagne : « Une vie, ça se maquille ! ».

Face à leur sélectionneur, que faire primer ? Travailler à tout prix ? La concurrence ou la solidarité ? L’éthique ou le calcul égoïste ? Devenir célèbre ? Tels sont les dilemmes qui se posent à trois chômeurs aux aspirations multiples et contradictoires, échoués un peu par hasard sur cette plage infernale de la saison capitaliste.

Tripalium a été créé collectivement à partir d’une réflexion sur le travail.

Tripalium est l’origine latine de « travail » et signifie littéralement « instrument de torture ». Stimulés par l’éthymologie du mot, ce spectacle volontiers provocateur finit par poser toutes une série de questions sur la société du spectacle. Il parodie les reality shows, dénonce la guerre entre pauvres, se moque du cynisme publicitaire et condense son propos dans une des dernières répliques de Jean-Yves Cuvelier: « Elle est pas plus belle la vie quand on la maquille? ».

Le texte du spectacle est disponible sur simple demande.