Invisibles

Par le Collectif Libertalia

En coproduction
avec l’Espace Magh, la FSB et le Rideau de la Méduse

Un événement autour du travail des aides familiales

 Fiche artistique  Fiche technique Text 

Avec
Nadège Ouedraogo

Mise en scène et scénographie
Michaël De Clercq

Regard extérieur et conseils artistiques
Patrick Duquesne

Assistance à la mise en scène
Bérénice De Clercq & Fernando Zamora

Dramaturgie et écriture
Jacques Bertrand, Michaël De Clercq, Marion Motte dit Falisse, Nacer Nafti & Fernando Zamora

Chorégraphie
Diane Broman

Musique
Tien Nguyen

Costumes
Isabelle Airaud

Création lumières et Régie
Gaëtan Van Den Berg

Création accessoires
Sachiyo Honda

Photos
Alix Dussart

Teaser vidéo
Gilles Langlet


Elles s’introduisent dans notre intimité, nous soutiennent dans notre vie quotidienne… A la fois, discrètes et intruses, elles sont nos confidentes, parfois notre unique lien avec le monde. Nous qui, parfois, les regardons de haut et les traitons comme des servantes. Femmes courages, femmes fortes, femmes, femmes sensibles et intuitives, lumineuses ou réservées, quelquefois au bord de l’épuisement ou de la crise de nerfs …



Pourquoi réaliser un événement relatif aux aides familiales? Aide familiale ou aide ménagère, le grand public ne fait pas toujours la distinction entre ce travail social et celui de ”femme de ménage”. Aujourd’hui, qui oserait encore appeler ces travaillleur.se.s des ”bon.ne.s à tout faire” comme autrefois? Et pourtant, ce métier revêt des réalités bien différentes…
Ces fameuses tâches ”ménagères”, beaucoup plus vastes qu’on l’imagine, deviennent surtout remarquables lorsqu’elles ne sont plus prises en charge. Seraient-elles réservées aux femmes ad vitam aeternam? Être femme, serait-ce donc la première qualification de la travailleuse familiale? Et dès lors, toutes ces tâches seraient-elles proches de celles attendues d’une bonne mère de famille, comme l’affirme un vieux stéréotype persistant?

A travers 12 témoignages d’aides familiales, le spectacle Invisibles veut (trans)porter les voix de cette catégorie méconnue de professionnelles. Les voix de celles qui prennent soin des lieux et des corps de personnes temporairement ou définitivement défaillantes. En effet, à la différence parfois d’autres aides à domicile, les aides familiales travaillent souvent dans des situations humaines et sociales de grande détresse ou d’extrême gravité. Agir au quotidien, régulièrement et concrètement, quelquefois jusqu’au terme de la vie du bénéficiaire, constitue l’atout majeur de leur intervention.
Nous ne visons pas à donner une radiographie exacte ni même une image objective de la profession. Nous voulons mettre en lumière des rapports humains emprunts de sagesse universelle. A partir de ces témoignages, nous développerons dans le spectacle cette dimension existentielle, composée d’un mélange de poésie, de comédies ou de drames quotidiens.

 


 

Le Collectif Libertalia, en coproduction avec l’Espace Magh, la Fédération des Services Bruxellois d’Aide à Domicile et le Rideau de la Méduse, a décidé d’organiser un événement autour de ce sujet, avec une création théâtrale, des ateliers, tables rondes et échanges, afin de mieux faire connaître au public ce travail social et de donner une plus grande visibilité à l’action des aides familiales. Plus d’infos dans notre agenda.

« Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel; il nous faut tous les mots pour le rendre réel. » Paul Éluard


← Spectacles