Historique

L’équipe du Collectif Libertalia porte un grand intérêt aux projets internationaux qui brassent publics et acteurs venus d’horizons différents.

Coproductions internationales, organisation de temps forts et festivals internationaux, décentralisations de spectacles en différentes langues, formations à l’étranger… sont autant d’occasions d’oser une dimension plus universelle de la créativité et de l’existence.

Initiée au sein de « 1984 », cette approche d’un théâtre sans frontières se poursuit aujourd’hui au Collectif Libertalia, tout autant dans l’énergie mise à développer internationalement le réseau de théâtre-action, que dans les initiatives locales prises pour lutter contre le renforcement de la frontière linguistique en Belgique.

Ballade aléatoire dans nos activités internationales

 

2010

Denaro

Denaro

Au mois de juin se déroule la 7ème édition du festival international de théâtre-action à San Casciano Val di Pesa en Italie sur le thème de L’ARGENT. Points forts du Festival, la représentation d’un spectacle créé par un groupe de jeunes brésiliens pour témoigner de leur vécu dans la favela de Recife et la semaine de rencontre internationale entre groupes belges et italiens autour de petites formes théâtrales, baptisées « corti ».

En mars, un an jour pour jour avant que n’éclate la révolte,  une tournée  du spectacle Voyage organisé est organisée en Tunisie, entre autres à la Maison de la Culture Ibn Rachiq de Tunis et à Tataouine.

2009

En juin, la sixième édition du festival en construction théâtre-action italien, aborde LA SCIENCE comme thème et s’inspire de Galilée pour son titre: Et pourtant elle tourne! Dans le cadre des questions posées sur ce thème, une intéressante contribution du physicien suisse Pierre Lehmann est présentée sous forme d’un interview en français, que nos partenaires de Laboratorio Amaltea sous-titrent en italien.

En janvier, organisé par le Youth European Network, nos animateurs donnent un stage de Théâtre Forum à Minsk en Biélorussie, pour une trentaine de jeunes opérateurs culturels venus de Russie, Turquie, Lituanie, Arménie, France, Italie, Suède et Ecosse.

2008


En octobre, organisation du versant bruxellois de la 12ème édition du FITA où nous invitons des artistes venus d’Espagne, d’Italie et de Flandres à se rencontrer autour d’un même thème: LE MUR.  Nous faisons la connaissance de l’écrivain anversois Elvis Peeters et du groupe rock limbourgeois Perverted qui met en musique la pièce de théâtre Ceci n’est pas un belge! théâtralisée par Patrick Duquesne.

Nous profitons de l’occasion pour signaler la sortie en 2011 du nouveau disque de PERVERTED: ‘Vote Reverend Greed’ (My First Sonny Weissmuller Recordings – Konkurrent, 2011). Il s’agit du neuvième album du groupe, pour lequel Guy Graulus, guitariste du groupe, a invité deux comédiens de Libertalia à écrire et interpréter en français une chanson. C’est la neuvième plage du disque et elle s’intitule:  « Lorsqu’il devient rouge ».

En juin, la cinquième édition du festival en construction théâtre-action italien aborde le difficile thème de LA RELIGION.

2007

« Le mur. Un mur comme l’horrible frontière qui se dresse entre Israël et la Palestine, entre l’Europe et l’Afrique, entre les Etats-Unis et le Mexique, entre la ville et la banlieue, et contre lequel viennent se briser des millions de candidats au passage. »

La quatrième édition du festival en construction théâtre-action italien s’attaque aux frontières qui divisent et séparent. Nos partenaires de Laboratorio Amaltea créent un montage vidéo sur le thème du « Mur ». Celui-ci connaîtra un grand succès. Il sera, entre autres, projeté dans le cadre du Fita 2008 à Bruxelles et utilisé comme support pour l’accueil d’étudiants dans une grande école bruxelloise formant de futurs assistants sociaux.

2006

En octobre, la 11ème édition du Festival international de théâtre-action à Bruxelles invite des compagnies belges, québécoises et italiennes à se rencontrer à travers le théâtre, la danse et les marionnettes.
En juin, lors du 3ème festival en construction théâtre-action en Italie, intitulé Le travail rend libre…? est créé le spectacle Tripalium dans lequel se mélangent langues françaises, espagnoles, italiennes, anglaises et philippines confrontées à la dure réalité du TRAVAIL.

 

2005

La 2ème édition italienne du festival en construction théâtre-action parle de toutes sortes de MIGRATIONS « … qui dépassent notre imagination, des migrations qui nous portent, le temps d’un rêve entêté, à partir à la recherche de notre propre humanité, et à nous affronter encore et encore à ce monde absurde qui accepte, presque en silence, de s’entretuer pour du fric, pour un dieu, pour du charbon ou du pétrole. »

… et plus encore à rebours

En 2004, rencontre à La Havane avec le Teatro de los Elementos de Cuba, la compagnie Zigas du Togo, le groupe Che vo’ d’Uruguay et le théâtre de l’Arcane de Marseille pour un projet -finalement inabouti- visant à reconstituer théâtralement « La Route des Esclaves ».En 2003, rencontre avec le Massafat théâtre de Palestine, avec la Sarabanda Accademia de Sicile et l’Estrip Trist Teatro de Barcelone.

En 2002, rencontre à Montevideo, puis adaptation et invitation en Belgique d’un spectacle venu d’Uruguay intitulé « La luna los harrà arrepentir, Seppè! » de la Compagnie Che vo’.

En 1998, rencontre aux Etats-Unis de la troupe San Francisco Mime Troupe dont le spectacle Damaged Care est adapté puis invité en Belgique.